sábado, 4 de novembro de 2017

Le lac des rêveuses





J'étais en train de nager dans le lac.
(Dans le lac des rêveuses.)

Au début, au bois des petits lapins et des petites lapines,
les arbres m'avaient dit:
"Laisse que les mots dessinent le visage du lac..."

Je leur avais demandé où je trouverais des mots.
Et les arbres m'avaient dit pour la deuxième fois:
"Laisse que les mots dessinent le visage du lac..."

J'ai marché un petit peu et j'ai trouvé le lac.
Puis, je me suis plongée dans le lac.
(Le lac des rêveuses.)

Et j'étais en train de nager dans le lac,
au moment où j'ai écouté la voix du lac.

Il - ou Elle - m'a dit:
"Laisse que les mots dessinent mon visage..."
Je lui ai répondu que je ne voyais pas son visage.

Le lac m'a demandé si j'avais écouté une chanson au bois des petits lapins et des petites lapines.
"Oui, j'y ai écouté.", je lui ai dit.

"Et la chanson parlait de quoi?", le lac m'a demandé.
"La chanson parlait d'une rêveuse qui s'était plongée dans le lac et qui nageait jusqu'à ce qu'elle trouve des mots cachés...", je lui ai dit.

Et le réveil a sonné.
Puis, j'ai écouté des miaulements, comme d'habitude.

Liz Christine

quinta-feira, 12 de outubro de 2017

Poupées russes




Mon papi espagnol avait des yeux bleus. Il est revenu dans un rêve. Et dans ce rêve, il disait que je devais m'éloigner des doutes. Il m'a dit: "Réveille-toi"". Je lui ai répondu que je ne voulais pas me réveiller. Il a chanté dans le rêve. Il était heureux. Et je me suis réveillée. Quand je me suis levée, j'ai vu mes poupées russes. Elles m'ont dit que je devrais écrire. Je leur ai répondu qu'elles devraient me proposer le sujet du texte. Elles m'ont dit que je devrais essayer un poème. "Quel type de poème?", je leur ai demandé. "Plagie les paroles d'une chanson!", elles m'ont proposé. "Plagie-nous!", elles ont complété. "Oui, vous êtes un véritable poème, et vous pourriez inspirer des nombreuses chansons, c'est vrai...", je leur ai dit. Elles ont fait du café et nous avons lu les tasses, comme d'habitude. Elles m'ont dit que je suis chanceuse. Je leur ai remercié et je suis allée nourrir mon chat qui miaulait.

Liz Christine

sábado, 7 de outubro de 2017

Le miel des abeilles





Se o mel das abelhas fabricasse um poema que inspirasse uma música, eu teria talvez feito um desenho dos olhos da gata que me observa diariamente. Eu, eu, eu que não sei a definição da palavra ou pronome ou sujeito "eu". Eu, que talvez não saiba se sei escrever, mas eu teria sim feito um desenho dos olhos diáfanos da gata que me observa diariamente. A gata abandonou as pontuações e eu vi uma abelha sorrindo quando sonhei acordada enquanto o silêncio se fazia presente e eu me sentia ausente. Mas agora eu não estou ausente. Eu, eu que não sei a definição de, e tampouco importa se, mas agora sim estou presente nas montanhas ou colinas. Da liberdade, pouco sei - mas eu a vivo, eu a respiro, e igualmente sonho diariamente que tu farás o desenho dos olhos diáfanos da gata que ouve atentamente e sente o aroma de café.

_ Je suis étudiante....
_ Et qu'est-ce que tu étudies?
_ J'étudie la liberté des rêves.

Liz Christine

domingo, 3 de setembro de 2017

Música e poesia





Silêncio ou poesia. Música ou silêncio. Música e poesia.
        Um tutu lilás. Sapatilhas. Port de bras.

As xícaras de chá e as madeleines. O bolo de laranja e os pães de queijo.

Une vraie amie. Qu'est-ce que c'est l'amitié?
Elle ne parle pas de son rêve. Elle en rêve.

Liz Christine